Qu’est-ce que le « preloved » ?

Oeuvre pré-aimée Paradigme Mode

Alors que la dura­bi­li­té devient une prio­ri­té abso­lue dans l’industrie de la mode, de plus en plus de marques haut de gamme adoptent le concept d’articles de luxe d’oc­ca­sion, dits « pre­lo­ved ». Ce virage éco­lo­gique ouvre la voie à une nou­velle ère de consom­ma­tion res­pon­sable et donne un tout nou­veau sens au terme vin­tage. Mais que signi­fie exac­te­ment le « pre­lo­ved », ou « pré-aimé » en fran­çais ? Pour­quoi est-il si impor­tant pour l’avenir de la mode ?

Qu’est-ce qu’un article pré-aimé ?

Le terme « pre­lo­ved » fait réfé­rence à des objets qui ne sont plus pro­duits et sont reven­dus à une autre per­sonne, offrant une seconde vie à des pièces autre­fois pré­cieuses. Contrai­re­ment aux objets d’oc­ca­sion tra­di­tion­nels, les pièces « pre­lo­ved » sont tenues à de très hauts stan­dards de qua­li­té. Cela signi­fie qu’elle est bien entre­te­nue, soi­gneu­se­ment pré­ser­vée et conserve une grande par­tie de son charme d’origine. Par essence, le mot « pre­lo­ved » indique que l’ar­ticle a été ché­ri et pro­té­gé par son ancien pro­prié­taire, garan­tis­sant qu’il conserve sa valeur et son attrait.

Qu’est-ce que le « preloved » ?
Guc­ci Le sac vin­tage Mini GG

La montée d’une certification pré-aimé en Haute Couture

À mesure que le mou­ve­ment de la mode durable prend de l’ampleur, un nombre crois­sant de marques de luxe et éthiques intègrent le « pre­lo­ved » dans leurs offres. Cer­taines entre­prises qui adhèrent à ce mou­ve­ment com­prennent :

  • Guc­ci, qui a lan­cé son ini­tia­tive Guc­ci Cir­cu­lar Lines , inci­tant les clients à res­ti­tuer leurs articles Guc­ci « pre­lo­ved » en échange d’un cré­dit en maga­sin.
  • Stel­la McCart­ney, qui s’est asso­ciée à The Real­Real, un site de consi­gna­tion de luxe, pour pro­mou­voir la revente des vête­ments et acces­soires de sa marque.
  • Pata­go­nia, avec leur pro­gramme inno­vant Worn wear , qui rachète des pro­duits légè­re­ment usa­gés pour les répa­rer et les revendre à un prix infé­rieur.
Qu’est-ce que le « preloved » ?
Stel­la Mac­cart­ney, L’emblématique Fala­bel­la, Fabri­qué en cuir végé­ta­lien.

Vers un avenir durable.

L’industrie de la mode est connue pour contri­buer de manière signi­fi­ca­tive à la pol­lu­tion de l’environnement. La mon­tée de la fast fashion n’a fait qu’exacerber le pro­blème. La mode pré-aimée joue un rôle cru­cial dans la réso­lu­tion de ce pro­blème :

  • En rédui­sant les déchets : les articles pré-aimés ont une durée de vie pro­lon­gée, ce qui nous aide donc à réduire la quan­ti­té de déchets tex­tiles qui finissent dans les décharges.
  • En pré­ser­vant les res­sources : La pro­duc­tion de nou­veaux vête­ments consomme une quan­ti­té consi­dé­rable de res­sources natu­relles, telles que l’eau et les matières pre­mières. Réuti­li­ser des articles exis­tants réduit la demande de res­sources natu­relles uti­li­sées dans l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement, prin­ci­pa­le­ment les matières pre­mières et l’eau.

Alors que le public devient de plus en plus conscient de l’impact envi­ron­ne­men­tal de ses habi­tudes de consom­ma­tion, la mode de seconde main gagne rapi­de­ment du ter­rain. Ce chan­ge­ment de com­por­te­ment des consom­ma­teurs est essen­tiel pour l’a­ve­nir de la mode durable, car il pro­meut une éco­no­mie cir­cu­laire, réduit les déchets et encou­rage une consom­ma­tion res­pon­sable. Les marques qui adoptent ce mou­ve­ment donnent non seule­ment l’exemple au sec­teur, mais acquièrent éga­le­ment un avan­tage concur­ren­tiel, alors que la conscience éco­lo­gique conti­nue de remo­de­ler les ten­dances.

Décou­vrez les nou­velles marques éthiques fleu­ris­santes en Europe dans notre rubrique dédiée.

Écrit par David Fer­re­ro
4 mai 2023

Explorez